Comment choisir un promoteur immobilier ?

L’immobilier est encore l’un des domaines les plus rentables en matière d’investissement. L’achat d’un bien immobilier neuf ou ancien est une étape importante dans la vie d’une personne. De tels projets requièrent du temps et des investissements généralement conséquents.

Il est ainsi naturel de confier ou de soumettre ces réalisations à des professionnels qui sauront les mener à bien. Confier la réalisation de son projet immobilier au mauvais promoteur immobilier peut engendrer des problèmes conséquents et une perte colossale d’argent.

Ceci expose aussi aux livraisons en retard du logement ou encore à la non-conformité du logement au plan. Fort heureusement, il est possible de se baser sur certains critères pour être sûr d’avoir affaire au promoteur immobilier idéal pour son projet.

Construire avec un promoteur immobilier

Mettre l’accent sur les compétences du promoteur immobilier

Le promoteur immobilier a de nombreuses responsabilités. C’est pour cela qu’un certain niveau de compétence est requis de sa part. En sa qualité de maître d’ouvrage, il réalise les bâtiments et assume les risques encourus. Son expertise est sollicitée de la conception à la livraison en passant par la commercialisation du bien immobilier.

Il étudie le marché, la faisabilité du projet et la possibilité de construire sur un terrain. Pour avoir une meilleure idée des compétences du promoteur immobilier, il est important de prendre connaissance de ses précédents projets. Un promoteur avec de l’expérience a forcément un bon historique de client.

Les avis laissés par ces clients peuvent servir à apprécier les services du promoteur. Ils peuvent permettre de savoir par exemple si le promoteur respecte ses délais. Le promoteur est également une personne prévoyante et qui peut donc anticiper les problèmes qui pourraient freiner le projet.

Le promoteur est rassurant

La décision d’acquérir des biens immobiliers neufs, comme des appartements éligibles à la loi pinel, nécessite un accompagnement éclairé de la part du promoteur. En effet, l’achat sur plan n’est pas un acte anodin. Le promoteur doit rassurer son client en répondant à un certain nombre de questions.

Le promoteur doit ainsi être en mesure de donner des détails sur le prix affiché dans un achat en VEFA (vendu en l’état futur d’achèvement). Ces informations permettent de savoir si le bien correspond par exemple au budget prévu par l’acquéreur.

Le promoteur expérimenté donne des délais réalistes et les respecte. Il ne vend pas du rêve. Il n’oublie pas non plus d’énumérer les garanties appliquées en cas de retard dans la livraison du bien.

Il est possible de revenir sur sa décision d’achat dans les 10 jours après la signature du contrat de réservation. Demander au promoteur les circonstances dans lesquelles une rétraction est possible peut être un bon moyen de tester son professionnalisme. S’il s’offusque et soutient que cela n’arrivera pas, il vaut mieux se méfier.

La santé financière du promoteur et ses prix

Lors de la vente d’un terrain par exemple, un promoteur immobilier peut proposer un prix nettement inférieur à la valeur constructible du terrain. D’un autre côté, une proposition de prix anormalement élevé devrait également retenir l’attention du vendeur. De tels prix peuvent dissimiler des délais très longs.

Dans ces cas, il est conseillé de faire expertiser son terrain avant de rencontrer les promoteurs. Il sera alors plus facile de détecter les offres trop basses ou trop hautes. L’objectif est de rester réaliste.

Il est aussi important de s’assurer que le promoteur qui s’occupera du projet immobilier jouit d’une bonne santé financière. Un promoteur avec une situation financière instable pourrait ne pas être en mesure de mener à terme le travail faute de moyens.

Le promoteur fourni des garanties

Le volet juridique ne doit surtout pas être négligé. Le promoteur immobilier doit fournir toutes les garanties nécessaires à la sécurisation du contrat de promotion immobilière. La garantie d’achèvement est la première imposée au promoteur.

Elle garantit la livraison du bien si le promoteur se retrouve en défaillance financière par exemple. Le promoteur sérieux doit également fournir les garanties obligatoires telles que :

  • la garantie décennale ;
  • la garantie parfait achèvement ;
  • l’assurance construction dommages-ouvrage (DO).

Ces garanties obligent le constructeur à respecter les engagements. Il existe aussi des garanties non obligatoires auxquelles le promoteur peut souscrire. C’est le cas de la garantie de bon fonctionnement (garantie biennale) et l’assurance de responsabilité civile. Le promoteur offrant les meilleures garanties rassure ses acquéreurs.

Retour haut de page