Comment se lancer pour la première fois dans l’investissement ?

Investir, c’est se constituer un capital pour en obtenir un rendement, de préférence significatif. C’est donc une opération qui est risquée puisque le rendement et le risque sont positivement liés. Pourquoi sont-ils liés ? Parce que le rendement est la rémunération du risque.

Afin que vous ne preniez pas de risques inconsidérés, Voici quelques conseils pour vous aider si vous avez décidé d’investir votre argent pour la première fois.

Quelle épargne pour investir ?

L’épargne peut être décomposée en trois composantes :

  • L’épargne de précaution, destinée à faire face à des dépenses imprévues
  • L’épargne projet, qui servira à financer vos différents projets : résidence principale ou secondaire, études des enfants, voyages, etc. Des projets qui n’ont pas vocation à vous procurer un rendement et pour lesquels vous aurez besoin d’une somme que vous pourrez évaluer a priori.
  • L’épargne patrimoine/retraite, qui vise à être investie pour développer un capital qui servira à se constituer un patrimoine ou à financer sa retraite.

L’épargne de précaution et l’épargne projet n’ont pas vocation à être placée sur des supports risqués. Vous ne devez pas risquer de voir cette épargne se contracter, même temporairement. Comment financerez-vous un imprévu si les sommes correspondantes ont été englouties dans des placements trop risqués ? Quelles études offrirez-vous à vos enfants si l’épargne qui leur était destinée s’est réduite de moitié à la suite de mauvais placements ?

La seule épargne avec laquelle vous pourrez prendre des risques sera l’épargne patrimoniale.

Quand investir ?

Comment l’indique cette page, avant d’investir, il faut a minima que vous vous soyez constitué une épargne de précaution. Celle-ci doit généralement représenter entre 3 et 6 mois de revenu mensuel.

Il est fortement déconseillé d’investir, y compris à crédit, avant de pouvoir faire face à un imprévu. Investir à crédit vous imposera en effet une épargne forcée qui freinera (voire empêchera) la constitution d’une épargne de précaution. De plus, cela réduira votre capacité d’endettement, dont vous pourriez avoir besoin en cas d’imprévu.

Aucun investissement, donc, avant de disposer d’une épargne de précaution. Vous pouvez décider d’investir si vous n’avez pas encore d’épargne projet mais soyez prudent. il faut que vous soyez conscient que vous ne pourrez pas forcément solder vos investissements (dans de bonnes conditions) pour financer vos projets.

Pourquoi ? Parce que lorsque vous investissez, vous prenez des risques. Et parmi ces risques, se trouve le risque de liquidité. Le risque de liquidité, c’est le fait de ne pas pouvoir solder ses investissements en raison de l’inexistence ou de l’étroitesse du marché.

Comment investir ?

Lorsque vous aurez constitué votre épargne de précaution, vous pourrez penser à investir. À vous de décider du montant que vous souhaitez investir en gardant bien à l’esprit que les sommes investies doivent l’être à long terme (10 ans au moins) pour que vos investissements soient fructueux.

Attention donc à ne pas immobiliser des sommes dont vous pourriez avoir besoin.

Lorsque vous investirez, ce sera soit dans l’immobilier soit sur les marchés financiers. Les deux options sont profitables si elles sont correctement mises en œuvre. Mieux vaut donc faire appel à un professionnel.

Sachez cependant que l’immobilier présente l’avantage de pouvoir être acquis à crédit. L’intérêt est alors de bénéficier d’un effet de levier positif, un rendement de vos placements supérieur à celui de votre crédit.

Les placements financiers ne peuvent être acquis à crédit. En revanche, ils sont plus flexibles que l’immobilier et vous permettent de calibrer finement le couple rendement-risque de vos placements.

Investir, c’est prendre des risques. N’hésitez pas à vous faire accompagner.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Retour haut de page