Le bitcoin s’effondre de plus de 10 % : Les raisons de cette chute ?

Le bitcoin, le roi des cryptomonnaies, est considéré comme un actif de diversification et de protection contre l’inflation par ses partisans. Mais, ses ennemis le critiquent à cause de sa volatilité et de son caractère spéculatif. Cet article vous fait un zoom sur les périodes de l’année où le cours du bitcoin a baissé de 10 % ainsi que les raisons de ces baisses.

Le bitcoin chute de 10 % en mai 2021

Le dimanche 23 mai 2021, le bitcoin a connu une baisse significative de plus de 10 % notamment à cause des régulateurs chinois qui ont attaqué la monnaie au moyen de leurs décisions. Le coût du bitcoin chute alors de 10,54 % et passe à 33548,35 dollars à 17 h 40.

Cette chute est intervenue après l’annonce de la chine dans laquelle elle a formulé son intention d’interdire les institutions financières de proposer des services en lien avec les cryptomonnaies. Cette annonce a également fait état du renforcement de la réglementation sur le « minage » et puis les échanges de BTC. Les régulateurs chinois ont par ailleurs averti les investisseurs par rapport au caractère spéculatif de cet actif virtuel, le bitcoin.

Le directeur général de la société de construction des voitures autonomes Tesla, Elon Musk, est aussi responsable de la baisse du BTC remarquée au cours de la semaine du 15 mai. Il avait interdit l’utilisation du bitcoin comme moyen de paiement des voitures Tesla pour des raisons d’ordre environnemental. La raison en est que selon lui la production du bitcoin requiert une grande quantité d’énergie produite par des combustibles fossiles. L’utilisation du BTC comme moyen de paiement d’une

Tesla ne sonnait pas du tout dans l’oreille des acheteurs, car ils connaissaient le milliardaire américain Elon Musk comme étant un écologiste.

Cette décision, Elon Musk l’a posté sur son réseau social préféré Twitter à la connaissance de ses millions d’abonnés. Il faut rappeler que ce n’est pas uniquement le bitcoin qui a été touché par cette décision. Le cours de la deuxième monnaie virtuelle, l’ethereum, a aussi baissé en Asie durant la semaine avant de reprendre son ascension.

– 10 % environ en novembre 2021 à cause du projet de loi des États-Unis

Ce mardi 23 novembre 2021, le bitcoin ainsi que d’autres crypto-monnaies ont connu une baisse significativement importante. La paire BTC/USDT est passée de 66320 dollars, le lundi 22 novembre 2021, à 59700 dollars le mardi 23 novembre 2021, soit une baisse de 10 % environ. Cette chute découle de plusieurs facteurs notamment la validation par le Sénat et la Chambre des représentants des États-Unis du projet de loi sur les infrastructures.

Cette loi bipartisane est hostile aux cryptomonnaies et elle vise à financer de grands projets d’infrastructure. Elle comporte des dispositions relatives aux crypto monnaies dont les plus importantes sont :

  • L’élargissement des exigences de déclaration pour les courtiers.
  • L’application de certaines règles draconiennes pour les entreprises qui se servent des crypto monnaies.

Cette loi exige que toutes les transactions d’actifs numériques excédant 10000 dollars soient désormais déclarées à l’Internal Revenue Service. À cause de la dureté de cette exigence, quelques sénateurs ont dû proposer un amendement au projet de loi, mais la proposition n’a malheureusement pas abouti.

En complément, sachez que le législateur Pat Toomey a énormément critiqué ladite loi. Selon lui, elle est trop coûteuse, trop menaçante, trop expansive et trop impayée pour l’économie innovante des crypto-monnaies. L’obligation de déclaration fiscale des cryptomonnaies est irréaliste à son avis.

La validation anticipée du projet de loi des États-Unis est l’un des facteurs explicatifs de cette baisse du BTC constatée le mardi 23 novembre 2021. Celle-ci a d’ailleurs déclenché des craintes chez plusieurs traders du bitcoin qui redoutent une régulation plus contraignante des monnaies numériques dans le futur.

Plusieurs gouvernements du monde entier ont clairement manifesté leur mécontentement vis-à-vis des crypto-monnaies, mais très peu ont pu passer à l’action. Beaucoup pensent que l’adoption de cette loi est un signe palpable témoignant de l’avancée de la régulation des crypto-monnaies.

Le mardi 23 novembre dans la soirée, la CNDR (Commission Nationale du Développement et de la Réforme), l’organe chargé de l’aménagement du territoire en Chine, a déclaré qu’elle allait continuer à combattre le minage du BTC dans le pays. À en croire les rapports de la CNBC, Meng Wei, le porte-parole de la NDRC a déclaré ce mardi 23 septembre que :

« Le minage du BTC entraîne une forte consommation d’énergie et des émissions de carbone. Il n’a aucun impact actif sur le développement de l’industrie ou le progrès scientifique ».

Un possible refus de Twitter d’investir dans le bitcoin entraine une baisse

La presse spécialisée a pointé la déclaration du CFO de Twitter comme une des principales raisons qui justifient la baisse du coût du BTC enregistrée ce mardi 23 septembre. Le directeur financier du réseau social Twitter, Ned Segal, dans sa

Cette déclaration affirmait déjà que « le fait d’investir dans les cryptomonnaies n’a aucun sens à l’heure actuelle ».

Pourtant, quelques semaines avant, la société Square dirigée et co-fondée par Jack Dorsey, le CEO de Twitter, avait publiquement témoigné son soutien au BTC ainsi qu’aux autres cryptomonnaies. Plusieurs investisseurs s’attendaient à ce que Twitter suive la tendance, mais la surprise a été grande lorsqu’ils ont appris la déclaration du CEO concernant la position du réseau social vis-à-vis du BTC et des autres monnaies virtuelles. C’est ce qui a poussé beaucoup d’entre eux à se retirer du marché conduisant ainsi à cette baisse constatée le mardi 23 septembre.

Retour haut de page